L’éducation inclusive, un processus en cours, de Magdalena Kohout-Diaz

Philippe Gaberan dans l’excellent blog écrit:  » L’éducation inclusive: Il ne fait nul doute que les lecteurs de L’éducation inclusive, un processus en cours, publié aux éditions érès, sauront rapidement se saisir des enjeux éthique, politique et praxéologique de l’ouvrage de Magdalena Kohout-Diaz, enseignante et chercheure à l’Ecole supérieure du professorat et de l’éducation d’Aquitaine (ESPE, Bordeaux). Un enjeu éthique dès lors que l’auteure émet rapidement le postulat selon lequel une différence  (dans la mobilité physique, dans la capacité cognitive, dans le comportement, etc.) ne peut plus être considérée comme étant, à elle seule et comme par nature, un obstacle au devenir Sujet de la personne. Un enjeu politique puisque, selon l’auteure, il s’agit de peser de façon citoyenne en faveur de l’accès de « chaque un » aux droits universels reconnus et accordés à tous. Un enjeu praxéologique, enfin, puisqu’il s’agit de ne pas faire de l’inclusion une vaine intention mais bien un déploiement de stratégies adaptées et mises en œuvre de façon singulière afin de permettre à la personne d’être actrice de sa vie.  » Lire la suite ICI

Publicités
100 idées pour en savoir plus sur les personnes avec trisomie 21…

100 idées pour en savoir plus sur les personnes avec trisomie 21…

Trisomie 21 France publie Un livre qui répond aux questions que vous n’osez pas poser et à celles que vous ne vous posiez pas:

« 100 idées pour en savoir plus sur les personnes avec trisomie 21… et casser les idées reçue »

Des ressources pour ceux qui sont en quête de réponses. Des avis de parents, de professionnels, de personnes avec trisomie; avec l’expertise de la fédération Trisomie 21 France; A voir ICI

100 idées 1

« Le royaume de Tristan, guide de survie d’une maman face à l’autisme »

Le-royaume-de-TristanA l’âge de 4 ans, Tristan hurle, se roule par terre, casse tout, est incontinent et ne parle pas. Aucun diagnostic n’est posé, et il est interné à l’asile psychiatrique. Anne-Sophie, sa mère, est psychanalysée et culpabilise… Mais elle refuse cette fatalité et se relève au prix de nombreux sacrifices et souffrances en se formant aux approches comportementales, comme l’ABA et le Verbal Behavior. Face à l’incompétence de la psychiatrie française, la plus en retard au monde dans le domaine de l’autisme et des troubles du comportement, elle apprend elle-même à Tristan chaque geste, chaque mot, et au fil des ans son enfant revient au monde en progressant de manière spectaculaire.

Le récit d’une maman, qui raconte pas à pas comment elle a lutté seule contre les institutions, le handicap et les comportements de crises extrêmes, et nous invite à partager ses doutes, ses émotions et ses stratégies éducatives.

Un message d’espoir et de révolte qui s’adresse à des milliers de parents, familles ou professionnels dont on ignore le calvaire quotidien.

Apprendre à comprendre dès l’école maternelle

1_4couv_apprendre_a_comprendre_mater-page-001.jpg« La finalité de l’École pour chaque élève, c’est d’apprendre à comprendre, utiliser le langage, les langages pour mieux parler et penser les objets du monde. Aider les enseignant.e.s à enseigner la compréhension et aider les formateur.trice.s à former les enseignant.e.s à cette complexité, tel est l’enjeu de ce livre. C’est par ce travail à différentes échelles que nous ferons progresser l’idée que toutes les pratiques ne se valent pas et que la pédagogie peut transformer l’École et faire réussir tous les élèves.

Ce livre est un ouvrage collectif, initié par le GFEN Maternelle, coordonné par Isabelle Lardon, réalisé par des enseignantes, des formatrices et des chercheures qui, toutes, travaillent dans et pour l’école maternelle, en France, en Suisse et en Belgique francophone.

L’ouvrage s’ouvre sur deux chapitres plus théoriques sur les rapports entre langage et pensée et entre imagination et apprentissage. Puis il fait la part belle aux pratiques à partir de questions didactiques et pédagogiques dans différents domaines (langage oral,  compréhension de l’écrit, plurilinguisme, dessin d’observation, éducation musicale) et à travers des manières de faire avec l’évaluation, la construction du sens des affichages en classe, l’autonomie de l’élève. Il présente également des outils en formation, pour développer le pouvoir d’agir des enseignants et des formateurs. Il sera aussi utile aux autres professionnels de l’enfance, aux accompagnants d’élèves en situations de handicap, aux animateurs périscolaires, aux parents… pour mieux comprendre le monde de l’Ecole.

SOMMAIRE

Première partie
Les « outils de la pensée »…pour « penser collectivement le travail »

Deuxième partie
Les outils didactiques et pédagogiques… pour « soigner le travail »

Troisième partie
Les outils de métier…pour « bien faire son travail »

Quatrième partie
Les outils en formation… pour « développer le pouvoir d’agir »

sommaire complet

LES AUTEURS

Véronique Boiron, enseignante-chercheure, École supérieure du professorat et de l’éducation  (ESPE) d’Aquitaine, université de Bordeaux, laboratoire E3D
Jacqueline Bonnard, formatrice, GFEN, avec Damien Sage, enseignant, GFEN
Anne Clerc-Georgy, enseignante-chercheure, Haute école pédagogique (HEP) du canton de Vaud, Suisse, laboratoire GIRAF
Evelyne Collin, inspectrice de l’Éducation nationale, chargée de mission Maternelle, académie de Versailles
Christine Clémens-Corbi, conseillère pédagogique, académie d’Aix-Marseille, GFEN
Isabelle Lardon, formatrice, GFEN
Agnès Mignot, formatrice, ESPE Lyon, université de Lyon 1, GFEN
Élisabeth Mourot, enseignante-chercheure, université de Paris 8,  laboratoire CIRCEFT-ESCOL
Agnès  Olivier, formatrice, Institut de formation en cours de carrière (IFC) en Fédération  Wallonie-Bruxelles (Belgique), GFEN, avec Cécile Botton, formatrice IFC
Raphaëlle Raab, formatrice, ESPE Lyon, université de Lyon 1, associée au laboratoire ECP
Maryse Rebière, enseignante-chercheure, membre de l’Association française des enseignants de français (AFEF)
Sophie Reboul, enseignante, GFEN

Pour en savoir plus C’EST ICI